Maitre Gims, ce génie.

C’est amusant de voir comment fonctionne notre société. J’étais en train de me balader sur twitter en espérant tomber sur une série de gif bien salaces histoire de me vider les bourses (et ensuite le cache de mon navigateur, #tropdiscret) quand je suis à nouveau tombé sur l’expression de la vindicte populaire et de la meute de hyènes qui se jette sur la pauvre antilope déjà bien amochée. Et là, la bonne grosse trique que m’avait refilée Jennifer en passant devant mon bureau est vite retombée pour faire place à l’indignation : something is wrong on the internet, et je me dois d’y remédier.

Vous n’êtes pas sans noter que l’artiste très populaire, j’ai nommé Maître Gims, s’en prend plein la gueule en ce moment. Et c’est pas juste, leave Meuh-Guy alone (moui moui c’est son surnom officiel de pseudonyme).

Il y a les petits malins qui vont sur des plateaux télé pour vomir gratuitement leur haine (ouais, c’est un article sur Le Point, et alors? Je t’encule, je choisis les sources que je veux) au lieu de faire un blog aussi populaire que le mien (#noraj les jaloux, j’en suis à 500 000 vues par jour) et de frapper un grand coup pour relancer leur carrière. Ouais, un grand coup comme un singe qui te casserai trop les couilles et qui mériterait une bonne branlée façon hôtesse de l’air. Hahaha dans ta gueule, connasse, ça t’apprendra à te promener le cul à l’air. Dans ta cage.

Il y en a d’autres qui préfèrent se la jouer parce qu’ils ont appris à jouer au clair de la lune avec un bontempi et qui étalent leur science façon merde sur le paillasson grâce à youtube, histoire de faire du fric gratuit (vive la pub, frère) en attaquant non pas une fois, mais bien deux, le même artiste alors qu’ils se targuent de ne pas faire d’acharnement.

Donc ça triquite Maître Gims sur son pseudo et sur la qualité de sa musique, avec des petites phrases dignes des pets de roquet qu’on peut entendre, à peine étouffés, dans la bouche des connards de fils de putes que sont les animateurs de talk-show. Interrogeons-nous déjà sur le pseudo : a-t-on déjà critiqué Prince, Queen ou encore Saian Supa Crew parce qu’ils ont des pseudos un peu « ronflants »? N’est-ce pas la le propre d’un artiste de créer un personnage un peu extravagant, un fantasme ? Admirez comment je maitrise les questions rhétoriques qui coupent court au débat, mais vla bien. Et j’enchaîne : faut faire rêver quoi, sortir de la banalité, comme ces connards qui croient faire de la chanson à texte parce qu’ils gardent leur nom de merde (Jean-Joseph Delmier) et caser des noms célèbres dans les chansons pour faire genre je crée un univers alors que je sais pas chanter. Cherchez, y’a plein de mecs de ce type. Donc voilà,on se calme sur le pseudo, sachant que les 3/4 des trouducs qui critiquent n’en on pas un mieux. Hein, pokemondu38 ? Suce mes couilles et je risque rien vu que t’es majeur depuis janvier donc tu peux passer légalement à l’acte, mdr je t’ai cassé lol.

Passons maintenant aux textes. Je ne suis pas certain que l’interprète de « Ma Benz » puisse ramener trop sa fraise à ce sujet. Démonstration sur les 40 premières secondes de la chanson : cris rauques, mention des noms des artistes. « Laisse-moi Zoum Zoum Zen dans ma Benz Benz Benz que crois-tu OUAILLE t’enflammes pas ça m’rend dingue dingue dingue ». Putain ça c’est du texte, bravo les gars, vous pouvez aller expliquer à Maître Gims comment faire rimer des texte, parce que là, Benz et Dingue, ça va pas DU TOUT ensemble. Et je ne parle pas de la vacuité du propos qui n’intéresserait même pas un singe en cage. Allez, passons à du sérieux.

Source Wikipedia : « La rime est en poésie un jeu d’homophonie entre des phonèmes répétés à la fin de plusieurs vers (c’est une forme d’homéotéleute). La rime est ainsi constituée par le retour de sonorités identiques, à commencer par la dernière voyelle tonique et des sons consonantiques qui la suivent s’ils existent, à la fin d’au moins deux vers. »

Putain, ça fait 3 fois que je relis ce texte et je bite rien, hormis que ça doit sonner pareil à la fin d’au moins deux vers. Par exemple, prout et croûte, ça rime. Enfin, je crois.

Sauf que c’est où Meuh-Guy exprime tout son talent non pas dans l’écriture, mais bien dans l’interprétation de ses chansons. Sa voix si caractéristique lui permet de créer des rimes qui n’auraient pas lieu dans la bouche d’un autre, via des vocalises et envolées lyriques. Voix qui a été raillée par des petits rigolos avec une certaine intelligence, mais bon, quand t’es bon il faut rire de soi aussi, alors Gims, keep cool. Poursuivons.

Exemple sur Est-ce que tu m’aimes : « J’étais censé t’aimer, mais j’ai vu l’averse / J’ai cligné des yeux, tu n’étais plus la même /Est-ce que je t’aime? J’sais pas si je t’aime »

ECHAIQUE2RIME§§§§ gueuleront les fanboys de monsieur Lien Vers Le Soleil, mais la virtuosité du Maître fait qu’il enchaîne directement sur Est-ce, ce qui rend l’ensemble très proche d’averse, et ça passe comme dans maman un jour de paye, bam, dégagez les rageux. Bon après ok, le texte c’est de la merde, c’est de la chanson d’amour à la con mais bon, hein, faut pas pousser non plus, 90% des artistes font ça (statistique officielle de l’INSEE, section vbtfe). Donc tu t’adaptes à l’air du temps, hein.

Musicalement, on est sur du très haut niveau (contrairement à la vanne qui circule sur l’unité de mesure de la musique de merde) : Meuh-Guy aime bien la guitare, les chœurs et le fait savoir, ça rajoute un côté très chaleureux à son rap de qualité. Les petites touches très subtiles de métallisation de sa voix grâce à Autotune… quoi, vous avez un problème avec Autotune? Ah, sous prétexte que c’est Maître Gims, faut que ce soit de la merde, c’est ça? Par contre pour encenser Daft Punk y’a du monde, et ils font dix fois pire niveau arrangements, c’est dire le niveau de contradiction des détracteurs qui s’expriment avec tant de virulence. Niquez vos mères bien fort, et au lieu de sucer des bites de robot préférez celle d’un renoi 100% authentique, au moins vous serez sur de la flûte de peau de qualité et pas de la cigarette électronique pour bobo asthmatique, tas de pédébiles.

Les contradictions dans les textes ? oktamer. Certes, mais lui au moins c’est pas comme Jeauny, il écrit ses propres textes. Et il les chante aussi, noraj trololo les faux motards et les cuirs-moustache qui kiffent notre idole des jeunes. Et puis on n’est pas toujours à 100% les gars, même si Meuh-Guy peut faire péter des textes qui claquent de manière sanglante, avec l’appui musical qui va bien. Voilà, la messe est dite.

Et puis on peut dire ce qu’on veut, mais les textes de Maître Gims seront toujours plus inspirés que les slogans des cheminots partis manifester.

Chignolement votre,

Publicités

2 réflexions sur “Maitre Gims, ce génie.

  1. Ping : Pas content! Pas content! (alias les grévistes) | Chignolement Votre

  2. David Asmanis

    Sans vouloir railler Meuh Guy, j’adore certaines de ces chansons mais pas toutes.
    Une interview faite sur Booska P par celui-ci fut déconcertante.
    Il dit cecil: « Le rap réfléchi et technique ne plaît plus »

    Pourtant Kendrick Lamar est un artiste réfléchi et technique qui vend des millions de disques.

    Je crois pas que tout ce que dit Maitre Gims soit toujours très intelligent. Sans vouloir faire le hater, ses textes sont très pauvres. Mais je reconnais son talent à faire des tubes campings merguez calibré pour NRJ.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s