Les moches : pourquoi la sélection naturelle n’a pas fait son boulot?

Samira passe dans le couloir. Un tailleur impeccablement ajusté sur les épaules, elle marche d’un pas élancé, tandis que ses longues jambes font tourner les têtes de tous les collaborateurs masculins. Sa bouche en cœur, ses yeux de biche, sa poitrine ferme et rebondie, son parfum qui enivre les sens et sa voix si sensuelle nous fait tous craquer. Lors de son passage dans l’open space, les crépitements des claviers s’arrêtent, et tout le monde s’interrompt pour admirer, dans un silence religieux, la belle Amélie. Quelques minutes plus tard, ce n’est pas le claquement des touches qui reprend sa place dans le brouhaha, mais bien le cliquetis des ceinturons qu’on ouvre, des braguettes qui descendent et des boites de mouchoirs qui sont impitoyablement pillées pour réguler la tension de ces messieurs. Les femmes de ménage vont encore avoir des poubelles à vider et des papiers à décoller, ce soir…

Astrid ne provoque pas non plus l’indifférence, mais dans un tout autre registre : le ventre dépassant généreusement de son pantalon, elle arbore un sourire gêné en permanence ; ses dents se faufilent entre ses lèvres, laissant entrevoir des gencives saillantes et chevalines. Sa démarche est gauche, lourde, et son style vestimentaire passé de mode, si tenté qu’il l’eût été un temps. Ses cheveux sont plaqués méticuleusement sur son crâne et attachés très serrés sur la nuque, en chignon : nul doute que la demoiselle, d’un âge indéfinissable, a du mal à masquer ses pellicules qui parsèment généreusement ses épaules. Aucune assurance dans l’attitude, une voix désagréablement nasillarde et un accent pointu parachèvent l’ensemble.

Et pourtant, Astrid baise, et Astrid a un mec qui va lui faire un enfant. Cette pute, cette saloperie de merde d’erreur de la nature va se reproduire, mais nom de dieu de merde, comment c’est possible?! OK, à notre époque nous sommes des mecs à la cool, on accepte de se trimbaler avec des gamins dans des caddies au Télécon et on pleure à chaudes larmes devant le Huitième Jour parce que Mongolito aime pas le jambon ou que Ray Man compte bien les cartes ; mais avant, putain, avant!!! Les moches n’auraient pas du survivre, Darwin, l’a dit, non? Seules les caractéristiques permettant la survie sont sélectionnées, et le reste, paf, aux oubliettes!!! Alors OK, on conserve tous des trucs de la préhistoire qui sont des réminiscences inutiles (les dents de sagesse, les poils dans le dos, le désir secret de chier en public), mais les moches, putain, les moches! Ces organismes totalement inadaptés, à part peut-être pour faire fuir les animaux sauvages ou encore les nourrir, le temps qu’on puisse s’enfuir.

Et bien non, tas de cons, votre réaction épidermique n’a pas de sens car oui, les moches sont utiles. Et là, vous êtes mouchés, mais vous vous demandez comment, mais comment mon raisonnement se tient. Et bien vous allez voir, et c’est pas piqué des hannetons.

Premièrement, la reproduction des moches. Super facile, tout le monde connaît l’alcool et l’adage sur le « qui se ressemble s’assemble », et ça aide beaucoup à la reproduction. Étant donné qu’on ne leur a toujours pas interdit la reproduction sous des prétextes droits-de-l’hommiste gauchisant et trotskiste, et bien ça continue. Maladroitement, mais ça continue. Ça, c’était pour la partie facile, mais c’est marginal, ça n’explique pas tout et cette résilience devrait être mise à mal par la normalité. Oui, je suis partisan de dire que la laideur n’est pas normale, waw, quelle prise de position courageuse dis donc, je vais avoir toutes les associations qui défendent les laiderons sur le dos.

Deuxièmement, beaucoup de mecs n’ont pas de couilles, du coup ils sont impressionnés par la beauté de certaines et les foutent sur un piédestal, au lieu de les baiser sauvagement comme n’importe quelle pute en sortie de boite. Par conséquent, ils visent moins compliqué et se tape la copine moche, vous savez, celle qui traine toujours avec la belle et qui permet à celle-ci de sélectionner ses prétendants. Putain, merde, oui vous avez bien lu, la copine moche des bombasses a une utilité : elle permet que la belle n’ait pas à choisir des laiderons et que ceux-ci restent dans la fange qui leur est réservée, tapant exclusivement dans les cageots. De plus, le contraste entre la moche et la belle rend hommage à cette dernière, accentuant son charme. C’est un peu comme mettre une fleur au milieu d’un sol jonché d’étrons, si vous préférez. La moche est donc particulièrement utile en termes de décor et de contexte.

Troisièmement, les personnes laides sont souvent évitées, et elles en jouent, enfermées dans leur comportement de créature infâme et rejetée. Elles se faufilent, intriguent en secret pour finir à des postes indispensables mais délaissés par le reste de la société, comme comptable ou caissière. Et ce sont des métiers indispensables, mal considérés mais qui constituent le ciment de notre belle organisation moderne : du coup ces cons de moches pourraient se rebeller et foutre la merde, mais vu qu’on les tiens par les couilles pour les rendre dociles, ils restent dans leur fange et ne prétendent qu’à une reconnaissance modeste et un pichet de villageoise pour noyer leur chagrin. C’est bien légitime, et faudrait pas qu’il prenne le dessus ces cons, sinon on finirait tous pas avoir des sales gueules. Pendant que vous bandez sur la super bombe qui tient le rôle principal au cinéma, savez-vous que la maquilleuse est aussi vilaine qu’un cul gratté des deux mains ? Vous voyez, vous commencez à comprendre.

Quatrièmement, il y a des moments où il faut se faire du fric facile, et vendre de la merde qui habille mal, c’est bien. Qui achète le plus des survets dégueulasses, des pulls dépassés et des coupes de cheveux improbables (oui, une coupe de cheveux, ça s’achète) ? Les moches. Du coup on se fait un pognon dingue à écouler les fringues ratées en les vendant à vil prix, tout en expérimentant certaines tendances de type coupe au bol histoire de voir s’il n’y a pas moyen d’en faire quelque chose de bien. Et puis bon, c’est pour pas gâcher. Un bon concept d’enculé qui aime ramasser du pognon, je l’admet mais en même temps hein, j’ai jamais dit que j’étais là pour juger, donc vos gueules. Et puis si t’achètes une qualité moindre pour pas cher, t’es responsable; donc en plus d’être laid, t’as qu’à être moins con aussi.

2116193-focus
Y’a pas à chier, mais Leonard Nimoy a vraiment gardé son swag d’antant.

Cinquièmement, il faut bien se défouler. Et quoi de mieux que tabasser un rouquin en lui criant qu’il n’a pas d’âme, ou se foutre de la gueule du comique merdique qui sait pas écrire un texte et qui tente de s’extirper, avec courage et énergie, de sa gangue de vilain? Non putain non, on avait dit qu’on parlait pas de Booder, c’est trop facile ça. Bref, c’est super cool, ça détend les gens normaux et puis les vilains, ils peuvent bouffer et ils se croient important quoi. Un peu comme les jeux du cirque en somme, il faut vraiment être con pour valoriser sa propre déchéance comme  ça. Putain comment ça me fait plaiz de voir des moches et des cons sur youteube qui se pètent la gueule, font des trucs débiles que t’oserais jamais faire où ils finissent tétraplégiques ! Tu te sens vla intelligent derrière, mais vla bien, et en plus tu te dis qu’avec un peu de chance, ces connards de moches finiront sans doute par découvrir un truc utile pour l’humanité à tenter des défis de merde comme ça. Et puis au pire, ça en fera quelques uns de moins, voire même ça pourrait les arranger un peu sur le plan physique (chirurgie réparatrice). Les moches, c’est un peu à la beauté ce que sont les cheminots à l’efficacité : quand tu te regardes après avoir pensé à eux, tu te dis que finalement t’es pas si mal.

Alors OK, il faut quand même faire gaffe, parce que les anciens moches (de type chirurgie esthétique ou encore fin de la puberté) sont des véritables fils de putes rancuniers, un peu comme celui qui s’est fait enculer à 2 ans et qui prend sa revanche 5 ans après en sodomisant tous les adultes qui dorment à poing fermé. Il ne savent pas modérer leurs pulsions et peuvent mettre à mal cet équilibre ; cela étant ils ont quand même leur utilité, ils donnent de l’espoir aux autres et leur donne une raison de vivre (Haha, bande de cons, c’est comme espérer gagner au Loto, avec les chances qui vont avec). Et puis bon, finalement, c’était qu’une histoire de chrysalide, donc à la rigueur être un peu moche à un moment de sa vie, ça permet de rebondir et de savourer sa chance.

Je reviens sur la chirurgie : attention! c’est un coup à se retrouver avec un enfant dans les pattes qui vous file la même angoisse que le moment où vous avez découvert, avec effroi, des kiwis gros comme des balles de tennis entre les jambes de cette soit-disant hôtesse thaïlandaise, (un lady boy 100% testostérone, oui monsieur). Autant vous dire que le rattrapage aux branches ne sera pas le même avec votre enfant : il sera beaucoup plus difficile d’expliquer sa disparition soudaine que de prétendre une manque d’observation de votre part lorsque votre meilleur ami est rentré dans la chambre d’hôtel et qu’il est tombé nez à nez sur le pénis de votre hôtesse en train de se balancer au rythme de vos couilles qui fouettaient ses fesses.

Et puis bon, on dit les beaux les beaux les beaux (oui oui, trois fois)… Mais au final ces connards là, bien imbus de leur personne qui croient tout savoir mieux que les autres parce qu’ils ont une gueule correcte et de chouette dents. Emilie, la reine de la promo qui faisait tourner la tête des garçons à l’époque, ne fait plus bander qui que ce soit depuis qu’elle a eu le visage brûlé au troisième degré. Et bin ouais connasse, la beauté, c’est pas éternel, surtout quand tu te prends 3 litres d’huile bouillante sur la gueule! Et si ça suffit pas, un petit traitement à l’American History X et pam!!! On te pète les dents t’es moche, comme dirait Didier Super.

je-veux-etre-une-mini-miss_29081486_1
Bonjour, j’ai 6 ans et je ressemble à un pot de peinture.

Et puis vous voyez ce que fait la beauté? Les concours mini-miss (gg les mecs, vous entretenez le commerce pédophile avec ça), les connasses sur TF1 laquées et peintes comme des voitures volées pour filer la gaule au téléspectateur moyen, les pubs qui vous sortent complètement d’un film parce qu’elles interrompent une scène torride pour te vendre une crème au jojoba concoctée par des petits chinoirarabgnoules payés à 3 francs de l’heure.

Note : Quoi, comment, t’es choqué par cette dernière expression? Pourtant, tes dernières pompes à la mode et ton iphone qui sort 2 fois par an en version restylée, ça n’a pas l’air de te débecter quand tu touches l’écran tactile qui a été fabriqué par des petits esclaves des temps modernes. Mais bon, c’est pas ta faute, c’est celle des dictateurs à l’autre bout de la planète, donc t’as le droit d’acheter. Mais un mot, oui, là tu t’insurges, allez, va te rebeller sur twitter et suivre @chegayvara, tu changeras le monde comme ça, sale fils de pute.

Putain ça me débecte, ce culte de l’apparence décidé par des connards qui n’ont pas trouvé mieux que de flatter la rétine des fils de putes pas foutus de se servir de leurs cinq sens, et surtout de leur cerveau, pour savoir apprécier l’essence même d’un individu. Genre l’autre moche qui chantait comme Céline Dion, tout le monde s’est branlé dessus parce qu’elle était laide alors qu’elle chantait de la merde.

f945db124ff7f7e184e91221196209d349e89adc6f897
Hé Mec, tu sais que t’es limite Garyface sur cette photo?

Le pire, c’est que cet pensée sortie des égouts alimente ces putains de moches qui sont à présent super fiers de l’être, ou d’avoir des gros bides et des culs dégueulasses : le paradoxe de l’histoire, c’est que maintenant ils se revendiquent en tant que tel! Par conséquent, les méchants (bin ouais, un bon méchant dans un film, il a une sale gueule) sont valorisés, du coup c’est l’apologie de la pensée négative et la célébration du fait d’être un gros connard d’enculé de sa mère la pute fils de pute la chatte à ta mère la race de mort (#truand2lagalère). Et qui se gave? Rockstar Games, avec son GTA V qui se fait des couilles en or en te faisant te venger virtuellement en valorisant le fait d’être un enfoiré de première sans foi ni loi.

GG les mecs, on vit dans un putain de mode trop chouette, continuons comme ça.

Chignolement Votre,

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s