Bientôt l’été

Ça y est, nous y sommes. Déjà, les tenues se font plus légères et on sentirait presque l’odeur des petites chattes qui s’aèrent dans la douce brise du printemps. Du coup, j’ai la demi-molle tout le temps.

Pourquoi demi? Tout simplement parce que le monde moderne, principalement celui des magazines putassiers et des femmes, vient pondérer négativement ce plaisir par une pratique saisonnières : les régimes. C’est la grande période des nettoyages de printemps, y compris au niveau des cellules adipeuses : ça fait vendre du papier, des produits de merde et bien évidemment tout le monde est content.

Allez, on va commencer par les magazines de connasses. Mais si voyons, vous savez de quoi je parle. Alors attention, le cahier des charges est rigoureux et il ne serait pas de trop de rappeler les différents critères, histoire que tout le monde se représente de quoi il s’agit :

  • Une couverture bien vendeuse, à base de belle gosse avec la bouche « a little bit ouverte », bien sensuelle quoi, sinon ça donne pas envie, et des gros titres qui t’explique ce qu’il va y avoir dedans.
unknown
Pourquoi cette demoiselle pousse les fesses sur le côté?
  • 90% de pubs. Alors t’as les vrais pubs avec les marques et tout. Et puis t’as le reste avec les sigles et les « Claya porte une Veste Tsoin Tsoin, une crinoline Mapouwl et un sac Aputt […] », les soit-disant photo-reportage-shooting avec une pouffe taillée comme une gamine de 10 ans, avec un regard qui veut de la bite à peine masqué par une frange dégueulasse, tout en arborant un visage maquillé comme un camion routier du Texas qui aurait été volé (rien que ça comme image, allez, faisons dans l’excessif et les phrases à rallonge aujourd’hui).
camion_moche-300x204
Cette demoiselle est vraiment prête à tout pour vendre ses photos. Salope.
  • Des articles de merde, écrits par des pédés  à peine refoulés ou des meufs bien trendy qui mélangent le français et l’anglais histoire de se faire une identité particulière et faire style d’appartenir à une élite, inaccessible pour le commun des mortels, à moins de reprendre ces codes pour s’y identifier. Non mais lol quoi, #pedant #inegalitaire je dislike et je retweete ça direct.

 

  • Une thématique : le superficiel. Donc en gros le corps, le maquillage et les fringues. Et de temps en temps, parce qu’il ne faut pas déconner, un article sur le lifestyle du genre « peut-on être moderne et refuser la sodomie », car le sexe, ça fait vendre aussi.

Maintenant que j’ai présenté le support, passons maintenant au thème du jour. C’est vrai qu’en hiver, les femmes adore leur bourrelets, leur gros cul et leurs jambes poilues. Ahhh, le plaisir d’avoir chaud avec une toison fournie au niveau des aiselles et de l’entrejambe! Ce n’est pas grave, grâce à ce superbe manteau, on ne voit rien, hihihi. Non mais sérieux.

casual-fashion-women-winter-coat-clothing-katoen-monclar-parka-manteau-femme-vrouwen-fur-dames-jas-abrigos4
Niquez-vous les rageux, pendant l’hiver je cache mes fesses molles!

L’inconvénient, c’est que notre métabolisme n’est pas très bien adapté contre la connerie, et encore moins face à la privation/réalimentation : donc se priver d’un coup avant l’été et décider de faire du sport pour maigrir et toutes ces conneries à 3/4 mois des plages, c’est de la merde. C’est inefficace, dangereux pour la santé et en plus ça n’amène qu’une chose : conforter que t’es une belle moufle à bite, prête à tout pour satisfaire l’image que tu penses renvoyer et que te dictent ces putains de feuilles de choux. Le bon vieux diktat de l’apparence, mais prôné par des mongoliens qui donnent des conseils santé à la noix ou des préceptes psychologiques qu’on pourrait lire à l’arrière d’une boîte de céréales.

Enculé mes couilles, que ça m’énerve.

Résultat les double-culs qui tombent dans les panneau foirent, reprennent du poids, sont déprimées et compensent en bouffant et en rachetant des magazines qui les font rêver en leur présentant des plastiques de folie, alors qu’en fait les meufs passent leur temps à sentir le vomi dans leur bouche et servent de cintre mobiles, tout en étant éblouies par des lumières artificielles. Super le taff.

Mais bon, tout le monde les regarde, c’est ça qui est important dans la vie hein.

Ce qui sera quand même ton cas, ma grosse, quand tu seras sur la plage avec ton gros bide et tes joues flasques, et que tu liras ton magazine de merde : ton corps est tellement dégueulasse que je demanderai à mes gosses de te balancer du sable dans la gueule, et te pointer du doigt en se moquant de toi, ça te fera peut-être réagir, et tout ça pour la modique somme de zéro euro.

fat_girl_puking
Forcément, quand on va à la plage et qu’on s’hydrate en buvant de la béchamel, on choppe une insolation.

Alors au lieu de lire de la merde et des conseils santé bidons que même les youteubés « musclays » reprennent parce qu’ils ont touché un cachet de la part d’un sponsor, ou les autres programmes écrits par des mongos qu’on trouve sur le web : va plutôt bouger ta chatte, bouffe moins et plus équilibré, boule de suif! Et tu t’y tiens toute l’année, comme ça tu nous emmerderas pas avec ton régime à la con et ton humeur de merde dès que les beaux jours reviennent alors que c’est là où tu devrais être la plus épanouie.

 

Allez, pleure pas Bouboule. Tu veux une autre Croustichoc, Bouboule?

tumblr_lxk3opscjj1qfrrv2o2_500
« Mmm, j’me sens très bien comme je suis. »

Chignolement Votre,

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s