Les motards, c’est des cons et des connards

Ils commencent sérieusement à me les péter, ces cons-là.

Enflammant leur discours libertaires en appuyant leurs revendications à grands coups de klaxon et faisant mouliner leurs moteurs sur place, la horde s’avance au rythme d’un escargot arthritique, poussant des cris de colère. Ils en ont marre, ils saturent, ils ne savent pas vraiment pourquoi à part qu’on veut leur interdire ou leur imposer des trucs qu’ils font déjà mais bon, gueuler ça fait du bien et puis on est avec des gens comme nous qui sont d’accord, donc on est bien légitimes.

Ça fait du bien de beugler, un peu comme chier en somme, sauf que là ils sont 500, qu’ils bloquent la circulation et qu’en plus ils sont en train de ruiner leurs motos à se traîner la bite de cette façon.

manifffmc2015-1024x699
Bilan de la manifestation : 400 personnes intoxiquées, 30 insolations, 20 joints de culasse.

Je commence à en avoir marre de ces fils de pute.

T’es dans ta caisse dans les embouteillages, peinard en train de t’enfiler un petit club sandwich chorizo/harissa, quand un connard se met à « faire des rupteurs » (comprendre : faire hurler son moteur jusqu’à la coupure d’allumage afin de faire le plus de bruit possible) parce que tu ne t’es pas serré suffisamment sur le côté ; l’interfile est un luxe, sale « caisseux », donc dégage de la ligne discontinue et laisse-moi passer, je suis le prince de la route. Prince de la route, mon cul ouais! tu t’es vu avec ton casque au bol Momo Design, ton blouson à coques dont la finition rappelle celle des vestes chez Babou? T’as pas l’impression d’être un homme sandwich vu la taille des logos à la con qui ornent leurs fringues? Et je ne parle pas de tes baskets à 200€ en peau de bite de chamois de sibérie que les marketeux t’ont fait croire qu’elles protègent autre chose que les intérêts financiers de la marque.

2009-gladius-sfv650-i9
La moto, un style de vie trop swaggy.

T’es bien une merde.

Au bout de 3 secondes, je te laisse passer et tu me fais doigt, un coup de pied dans la portière tout en ouvrant les gaz parce que t’es trop pédé pour t’arrêter discuter un peu de ton geste. Ça, pour rouler vite histoire de prendre la fuite, il y a du monde. Il en est de même pour porter un écran fumé : t’as l’impression d’être invincible, et pourtant dès que tu enlèves ton casque, ton regard fuit tellement que tu ne peux même pas croiser tes propres yeux dans le rétro. En même temps, ton empressement est justifié : tu veux aller vite lire tes magazines de merde sur ta « passion » qui durera même pas 3 ans. Et ne me dis pas que c’est pour les bécanes que tu lis ces torches-balles, mais bien pour les putes sans estime qui se font un plaisir à poser comme des salopes sur des bouts de ferraille, les cuisses encore plus écartées que quand elles vont se faire dépister une MST chez le gynéco. D’un autre côté c’est pas mal ta démarche dans la mesure où les routiers ne se branlent plus sur les calendriers Pirelli depuis qu’ils ont viré tarlouze, du coup ça permet à ces grosses putes de continuer à gagner des sous.

suzuki_gladius-style-06
En parlant de tarlouze, niveau style on est bien là. Et c’est une vrai pub, je vous assure.

Passionné, mes couilles.

T’as la testostérone au taquet ou la frustration de la life qui atteint la stratosphère, du coup t’as envie que tout le monde te regarde avec envie. Tu brûles les étapes, tu prends des motos trop puissantes ou des machins à la mode qui ressemble plus à des bidets à roulette que de vraies bécanes ; La hype te fait consommer tous les magazines décérébrés que peut vomir cette presse médiocre qui se complaît dans une antichambre de rebelle des beaux quartiers, façon presse de jeux vidéos soi-disant plus proche de son public. Ça pour être proche, entre les articles écrits par des illettrés et la volonté de pisser de la ligne de texte pour enculer ses lecteurs tout en se faisant plaisir dans son domaine, c’est proche.

burn-3
Hé les mecs, je défonce cette moto hors de prix, mais c’est avec votre fric, hahaha!

Après t’être payé 4 motos en deux ans et avoir gravi les échelons de la puissance, tu deviens « raisonnable » parce que ton blanchisseur a contacté ton banquier après avoir lavé tes slips et qu’il est temps d’arrêter de se prendre pour Rossi entre les voitures sans quoi tu va finir avec un deuxième genou qui grince avec le temps. Mais bon, à ce moment-là t’es mûr pour aller expliquer la vie à tous les connards sur les forums des internets histoire de te montrer un peu plus que tu ne l’as fait durant ta carrière trop éphémère.Il est même peut-être temps que tu lances un Vlog et que tu critiques les autres, comme ça tu pourras cracher sur tous ces inconscients qui roulaient comme toi il n’y a pas si longtemps.

suzuki_gladius-style-02
Il est temps que la sélection naturelle nous débarrasse de ces deux merdes, parce que là j’en peux vraiment plus.

Et puis, tiens, parlons de l’évolution.

On se branle sur les vieux de la vieille qui roulaient à tombeaux ouverts dans les années 60/70 ; pourtant, ils crevaient tous sur les bords de route (ce qui n’était pas plus mal, on était moins emmerdés par les motards qui roulaient comme des baltringues vu que la sélection naturelle faisait son taff). Là, on se retrouve face à des véritables blaireaux faisant de la moto parce que c’est trop tendance, un peu comme tous les personnes qui se cherchent et qui font de la muscu (pardon : CROSSFIT!!) ou de la boxe parce que c’est tendance alors qu’ils ne pigent rien à rien et qu’ils vont lâcher ça au bout d’un an vu que c’est trop dur. Le blaireau roule comme une grosse pince, veut tout de suite la moto de ses rêves (comprendre, belle et avec des gros chiffres pour les performances) et ne réfléchit même pas à sa pratique. Tout le monde se dit « vrai motard » sous prétexte que rouler sous la pluie dix jours dans l’année, c’est un acte exceptionnel cousin. Putain mais sérieux, allez prendre des leçons chez Doudou Cross Bitume et enculez vos mères, vous prendrez au moins des risques qui en valent la peine.

keira-knightley-motorcycle-chanel-ad-paris-15
Une vraie motarde en action.

Parce qu’excusez-moi les gars, mais quand vous vous traînez la bite en interfile, à 20 cm de la caisse dans son angle mort tout en faisant gueuler votre rupteur de merde couvert par l’autoradio volume au taquet, et que vous décidez enfin après de longues secondes à déboîter et envoyer la sauce pour dépasser, ça fait déjà trop longtemps que vous auriez du vous gameler comme des merdes. Mais bon, le discours « je roule pas vite/je fais gaffe hein », il prend tout son sens dans ce contexte ; apprenez donc à prendre les décisions au bon moment, ça vous évitera de vous retrouver avec la même femme moche toute votre vie que vous tringlez maladroitement depuis vos 18 ans en pensant que c’est la seule qui en vaille la peine.

Le permis moto, c’est de la merde en branche.

Je ne comprends pas comment on peut attribuer le précieux sésame à des mecs qui ont fait des ronds sur un parking entre des plots à trente à l’heure, sachant que ça leur donne la capacité de piloter un missile sol-sol dont les performances sont largement au-dessus de la majorité du parc automobile français. Sans compter qu’avec la mode des bidets à roulette top pratiques (comprendre : les scooters), les mecs se mettent à passer le permis gros cube pour conduire des engins étant à l’intersection du mauvais goût universel. Tout ça pour acheter un ignoble MP3 afin de ne pas se péter la gueule au feu parce qu’il faut penser à sortir le pied, mais mdr lol ptdr quoi.

piaggio_mp3_500_lt_abs_asr__sport_2014
Un gros étron en train de déféquer sur une merde. Le champ lexical des matières fécales en ressort une nouvelle fois grandi.

« Ah ouais non mais attends mec, t’as les vrais motards, les bikers! »

Ah, mes préférés. Entre les intégristes mongols d’une marque qui refuse de saluer les autres (y’a pas que BMW qui me vient à l’esprit, t’as tous les sales cons qui prennent le temps de compter les cm3 histoire d’être sûrs) et un biker, je ne sais pas ce qui est le pire. OK, sur le plan intellectuel les deux se valent, ils ont tous les deux une barbe façon hipster, sauf que le plus « cuir » des deux pue le fennec crevé et le mauvais bourbon à 20 mètres à la ronde. Son dada ? se rassembler avec ses copains (son « gang », sans doute une référence à leurs pratiques sodomites à partenaires multiples) pour boire et de faire des rassemblements publics pour boire. Ah, et ils boivent aussi histoire de faire passer le temps. Il y a bien évidemment des flammes partout, des sac à sida dont la date de péremption est passée et qui continuent quand même à croire que le titre de miss t-shirt mouillé leur est réservé, des tatouages réalisés dans des conditions d’hygiène qui feraient douter un égoutier et tout un tas de références à la culture américaine à base de drapeaux sudistes, d’un goût ma foi discutable. Sans compter les indispensable caisses US qui sucent plus que leurs bonnes femmes, hélas trop obèses pour être honnêtes.

Note : Oui parfaitement,  je ne peux pas donner ma confiance à des gens qui priorisent la saturation de leur estomac au point d’en dégrader  fortement leur apparence physique : imaginez en temps de guerre ce qu’ils seraient capables de faire pour un Croustichoc, ces gros cons-là.

img_8216
Un équipement de protection exemplaire, et de bon goût.

C’est sûr que quand t’es un vrai méchant façon biker, t’as besoin d’acheter des sigles hors de prix et te faire incruster dans la peau des têtes de mort et autres citations à la con histoire de montrer à tout le monde qui c’est le boss. C’est vrai que quand tu arrives à ton bureau, que tu caches tes tatouages sous ta chemise achetée chez Jules et que tu baisses les yeux jusqu’au prochain week-end entre copains, t’es vraiment un bad boy.

hipster-moped-gang
Un gang de bikers, maman je flippe trop ma race. Admirez les pantacourts et autres godasses de fiottes. Manque plus que le casque Jet.

Finalement, le salut va peut-être venir de la sélection naturelle qui va faire son boulot sur deux tableaux, et ce par la pratique du deux-roues : l’accidentologie et les problèmes de prostates inhérents à l’usage d’une motocyclette (moins de sexualité et par conséquent moins de reproduction). Et en ce qui concerne les jacky tuning véhiculés en 4 roues, vu qu’ils n’ont pas de couilles (sinon ils rouleraient en moto), leur nombre va très certainement réduire.

Alléluia, nous sommes sauvés.

Chignolement votre,

Publicités

4 réflexions sur “Les motards, c’est des cons et des connards

  1. Ping : Jul, une victoire volée comme son cross? – Chignolement Votre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s